Le Pôle de Valorisation : une déchèterie 2.0

Et si on offrait à chacun de nos déchets une 2nde chance ?

Le 1er Pôle de valorisation du SBA ouvre ses portes à Lezoux, en totale rupture avec la déchèterie actuelle. Ici, la priorité est donnée au réemploi, puis au recyclage pour réduire notre quantité de déchets non-recyclables. Le pôle de valorisation de Lezoux offre davantage de services aux usagers, des facilités de tri et de stationnement et un maximum de sécurité. Cet investissement totalement novateur – le 1er en Auvergne – est subventionné par la Région Auvergne Rhône Alpes et l’ADEME.

Offrir une seconde vie à nos déchets

Venir avec des branches, repartir avec du broyat. Venir avec des tontes, repartir avec du compost. Venir avec des restes de tuyaux PVC, repartir avec un reste de carrelage. Venir avec des livres, repartir avec des jouets… Voilà ce qu’il est offert aux usagers du SBA.

  • Le site propose une boutique inversée, la Tik’Bou. Cet espace dédié au réemploi permet aux usagers de déposer des objets afin qu’ils puissent être réutilisés par d’autres.
  • Le site dispose aussi d’une « Matériauthèque », pour offrir une seconde vie aux restes de chantier. Enfin, le site propose du compost et du broyat en libre-service.
En association avec la Régie de Territoire des Deux Rives

Le SBA intègre un volet social à son action en associant à ses activités un chantier d’insertion et de retour à l’emploi. La Régie de Territoire des Deux Rives est en charge du broyage de branches sur site et de la gestion de la Tik’Bou.

Maximiser le recyclage et réduire l’enfouissement

Le site permet  un tri maximal pour atteindre un fort taux de recyclage, au détriment de l’enfouissement et de l’incinération et ainsi préserver les ressources naturelles.

  • Sophie Pelletier, vous êtes vice-présidente en charge des projets, investissements et travaux neufs, pouvez-vous nous dire quels sont les objectifs poursuivis par ce pôle de valorisation ?

Les principaux objectifs qui ont guidé ce projet sont la réduction du coût final pour l’usager, la préservation de l’environnement et des ressources, la sécurité de nos biens, des usagers et du personnel en charge de l’exploitation :

Le traitement représente 35% des dépenses de fonctionnement du SBA. Le coût de gestion de nos déchets est donc fortement lié au coût de traitement final que ce soit en enfouissement ou en incinération. Le cout de traitement par tonne a déjà augmenté et continuera d’augmenter dans les prochaines années. Tout déchet qui peut être sorti de ces filières, chaque geste de tri permettra de réaliser une économie. Cette économie bénéficiera aux usagers.

La préservation de nos ressources et de l’environnement était nécessairement au cœur des enjeux pour la réalisation de ce projet. Le SBA se doit en effet d’être acteur dans la réduction de la production de déchets, mais également dans les autres domaines de l’environnement. Les différents compartiments de l’environnement ont ainsi été intégrés dans la réflexion dès le stade du cahier des charges : réduction des consommations d’eau, d’énergie, limitation de l’impact de nos rejets sur les eaux superficielles, limitation des transports.

Pour la sécurité, l’objectif était double : assurer la sécurité des usagers dans la cadre de leur visite sur le site et du personnel dans le cadre de l’exploitation mais également sécuriser au maximum le site lui-même.

  • En quoi ce pôle de valorisation est innovant ?

Le pôle de valorisation de Lezoux est innovant à plusieurs titres :Son nom annonce déjà sa principale ambition : Donner la priorité au réemploi et au recyclage. Dans une logique d’économie circulaire, le pôle de valorisation n’est plus seulement un lieu où on se débarrasse de ses déchets. On y pensera en premier lieu réutilisation, puis recyclage et enfin traitement :

Les possibilités de tri sont multipliées : le site permet de collecter séparément les végétaux le bois, les gravats valorisables et non valorisables, le plâtre, les plastiques durs- le mobilier, la ferraille, le carton, les DEEE gros électroménagers et petits appareils, les pneumatiques, les déchets dangereux, les huiles minérales usagées, le textile, les papiers, le polystyrène et bien sur les déchets non recyclables.

Avec la matériauthèque, on pourra déposer un carton de carrelage inutilisé et repartir avec quelques tuyaux PVC ;

Dans la boutique inversée, la Tik’Bou, on pourra aussi déposer des objets et repartir avec d’autres. Il peut notamment s’agir de vaisselle, de livres, de jeux ou jouets, de petits appareils électroménagers. Un mixeur échangé à la Tik’bou contre un jeu de société coute moins cher que transporté vers une filière de traitement des DEEE et ce geste participe à la préservation de nos ressources !

Enfin, le site propose du compost et du broyat en libre-service. Ce broyat sera produit sur place à partir des déchets végétaux déposés.

La manière d’y circuler, l’aménagement des différents espaces ont également été pensé pour un accès facilité et sécurisé : Pas de quai, tout est accessible de plain-pied. De grandes alvéoles permettent de déposer les déchets au sol facilement et en toute sécurité. Des places de stationnement dimensionnées pour des véhicules avec remorques permettent aux usagers de stationner sans manœuvrer. Ils pourront ensuite utiliser des chariots mis à leur disposition pour décharger leurs déchets ou matériaux.

L’ambition du SBA est également de faire du pôle de valorisation de Lezoux, un lieu  de sensibilisation.  Il est prévu d’aménager un jardin pédagogique qui pourra accueillir des groupes scolaires, un verger conservatoire où seront plantées des espèces auvergnates ou encore d’organiser des ateliers dans la Tik’Bou autour des thématiques de l’économie circulaire et de la réduction des déchets.

Pour compléter le volet environnemental du projet, des panneaux photovoltaïques recouvrent la toiture du bâtiment qui accueille le local des gardiens et la Tik’bou, Les eaux de toiture de ce même bâtiment sont récupérées afin d’être réutilisées pour les toilettes. Les eaux pluviales qui ruissellent sur les chaussées sont prétraitées avant d’être rejetées au milieu naturel, Un bassin situé en fond de site permet de retenir les eaux utilisées pour l’extinction en cas d‘incendie.

Enfin le projet a intégré un volet social en associant aux activités du site un chantier d’insertion et de retour à l’emploi. La Régie de Territoire des Deux Rives est ainsi en charge du broyage de branches sur site et de la gestion de la Tik’Bou.

  • Parlons argent : combien a coûté ce pôle ? Est-il subventionné ?

Le coût de réalisation s’élève à 1 960 000 euros.  Cet investissement totalement novateur, premier du genre en Auvergne, est subventionné par la Région Auvergne Rhône Alpes à hauteur de 400 000 Euros. Une subvention de 2 500 euros a également été accordée par le Conservatoire des Espaces Naturels d’Auvergne pour la mise en place du verger conservatoire.

Un investissement de cet ordre nécessite bien sûr d’être sécurisé et nous avons pleinement conscience que nos sites sont sensibles aux actes de malveillances et aux vols.  Cette sécurisation a été intégrée dès la conception du projet :

Le pôle de valorisation est ainsi équipé de caméras thermiques périphériques et d’une caméra centrale haute définition.  Ce système est directement relié à un centre de télésurveillance qui alerte les services du SBA et la gendarmerie en cas d’intrusion. Un haut-parleur permet de dissuader les contrevenants repérés sur le site.

La sécurisation passive du site est également prise en compte puisque des fossés périphériques complètent les traditionnels panneaux de clôture.

Par volonté de protéger les flux convoités par les récupérateurs, le SBA a souhaité rendre leur récupération difficile, voire impossible. Ainsi, l’utilisation d’un caisson compacteur pour la ferraille et la sécurisation des DEEE dans un local bétonné fermé viennent sécuriser ces flux dont la reprise apporte des recettes pour le syndicat.

Nous allons maintenant observer le fonctionnement de ce site, valoriser l’expérience acquise pour inspirer et adapter nos futurs projets. Le premier concerné sera le pôle de valorisation de Combronde dont les études de conception devraient être engagées au cours du mois de mai pour une ouverture prévue fin 2022.

En attendant, tous les usagers du SBA, quelle que soit leur commune de résidence, sont les bienvenus à Lezoux pour découvrir et profiter des services du pôle de valorisation.