Le coût des déchets

En 2015, le SBA a collecté près de 90 000 tonnes de déchets dans les bacs verts (ordures ménagères), jaunes (emballages recyclables), les PAV (ordures ménagères et emballages recyclables), les conteneurs à verre et les déchèteries. La moitié des déchets est collectée en déchèteries. Presque la totalité est aujourd'hui valorisée en matière (compostage, recyclage) ou en énergie (incinération, méthanisation).

Les coûts par type de déchets

Le coût de traitement et de valorisation varie selon le type de déchets. Au SBA, le service de gestion des déchets a coûté 138 € par habitant en 2015. Il s’agit du coût aidé, c’est-à-dire de l’ensemble des charges d’où sont déduites les recettes industrielles (vente de matériaux), les soutiens des éco-organismes, les tickets de sortie (sommes versées par les collectivités ayant quitté le SBA), les amortissements de subventions et les recettes diverses (remboursements assurance, annulations de mandats).

                                    

Le coût de traitement des ordures ménagères est quatre fois plus élevé que celui des emballages recyclables. Pour maîtriser ce coût, il faut donc diminuer notre production d'ordures ménagères et trier encore plus !

Les coûts par étape technique

De votre poubelle jusqu'à sa valorisation, le déchet passe par plusieurs étapes techniques. D'abord l'étape de pré-collecte, où il est déposé dans un contenant (une poubelle ou une colonne), puis la collecte avec le camion-benne du SBA. Il est ensuite transporté jusqu'à sa destination finale pour être traité, c'est-à-dire recyclé ou valorisé en énergie ou en matière.

Zoom sur les coûts.

                                    

Note :  Prévention = actions de sensibilisation à la réduction des déchets.

 L'évolution des coûts